リュシアン・デルリューの作品 Œuvres de Lucien DELRIEU

(日本語以下)

See also Concerts’ Video recordings

(Tous les commentaires sur les œuvres présentées sont de Richard DELRIEU. (R. D.) / All the commentaries are by Richard DELRIEU (R. D.)  )

SONATE en sol mineur

C’est l’œuvre pour piano, et aussi pour violoncelle et piano — il existe 2 versions — la plus importante de Lucien Delrieu.

Terminée en février 1947, elle est le fruit d’une élaboration de plusieurs années (en partie durant la Seconde Guerre Mondiale) et de la rencontre de diverses influences musicales, dans le temps et dans l’espace : Liszt, Franck, Beethoven, Schubert, les Russes et aussi le Baroque. Cette réunion est assez originale chez un compositeur français du XXe siècle.

A l’instar de la Sonate en si mineur de Liszt, qui est sans doute son principal cadre de référence, elle est un drame en musique. On peut considérer que Lucien a transposé dans l’univers sonore sa propre histoire, ses luttes et ses déchirements, véritable Chemin de Croix résultant des douloureux évènements familiaux dont il a souffert durant de longues années, et qui l’ont conduit à une grave dépression nerveuse dont il finira par triompher. Romantique mais par bien des côtés moderne, cette œuvre est l’aboutissement et la matérialisation symbolique de sa résurrection intérieure et de sa reconquête de lui-même. Ceci explique le caractère à la fois tourmenté des thèmes et l’impression d’un “effort stoïque” qui se dégage de la composition de cette Sonate, comme un témoignage de l’immense effort de volonté dont le compositeur à fait preuve pour survivre à la maladie, à la misère, à une terrible solitude et à la guerre environnante. Aussi l’expression parfois très sombre de la souffrance reste, comme chez Beethoven, toujours saine, jamais morbide.

Si l’écriture peut sembler parfois un peu rigide, la construction est toutefois plus psychologique que formelle. Les idées musicales sont faciles à décrypter pour l’auditeur : l’auteur veut communiquer. L’harmonie y est très expressive et ne manque ni de modernité, ni d’originalité.

Bien qu’elle conserve un moule classique en trois mouvements et un cadre tonal, l’œuvre a un caractère cyclique dû à l’omniprésence d’un thème principal bâti sur une gamme tzigane, à la tonalité par conséquent ambiguë, et sujet à de nombreuses variations et utilisations. Ce thème, que nous pourrions appeler le thème de la fatalité, parcourt l’œuvre entière et assure son unité. Il fonctionne comme une idée fixe — il rappelle en cela la Symphonie fantastique de Berlioz — , et finit par absorber les autres thèmes. Statique, implacable, glacial et sinistre, comme la statue du Commandeur dans Don Giovanni, il est le maître tragique de la Sonate. Les autres thèmes y sont liés ou en découlent. Le travail thématique est très poussé et laisse penser que cette sonate est le résultat d’un travail de plusieurs années. Certains éléments thématiques, déjà apparus dans des œuvres antérieures, peuvent en témoigner.

TECHNIQUE PIANISTIQUE COMPLETE (particulièrement dans la version pour piano seul) : accords, extensions, octaves, jeu polyphonique, puissance, transitions brutales, déplacements rapides sur tout le clavier, grands sauts, arpèges fusants, etc.

Richard DELRIEU

——————-

Présentation détaillée de l’œuvre et extraits vidéos :

SONATE en sol mineur, 1er Mouvement Grave – Allegro agitato

Richard DELRIEU, piano

Lucien DELRIEU – Sonate en sol mineur, 1er Mouvement  (extrait nº1) : Grave – Allegro agitato
リュシアン・デルリュー、 ソナタ  ト短調 第一楽章(抜粋1) : グラ−ヴェ・アレグロ アジタート

Le premier mouvement de la Sonate débute par une introduction lente (extrait nº1, Grave, annonçant, par un thème cyclique interrogateur bâti sur une gamme tzigane et ponctué de silences, le caractère tragique et tourmenté de l’œuvre. Ce thème, que nous pourrions appeler le thème de la Fatalité, parcourt l’œuvre entière et assure son unité. Il fonctionne comme une idée fixe — il rappelle en cela la Symphonie fantastique de Berlioz — et finit par absorber les autres thèmes. Statique, implacable, glacial et sinistre, comme la statue du Commandeur dans Don Giovanni, il est le maître tragique de la Sonate.

Le Grave est suivi d’un Allegro agitato. Le premier thème de celui-ci est très caractéristique de l’écriture pour violoncelle, instrument auquel est destinée, avec le piano, la première version de cette sonate. Haletant et tourmenté, aux rapides successions de modulations, il fait penser à Schubert. Le deuxième thème, calme et tendre, au ton relatif majeur (si bémol) apaisement après la tempête, semble évoquer avec nostalgie la jeunesse heureuse du musicien et s’épanche peu à peu avec un lyrisme généreux qui évoque ici Schumann. Le thème implacable du Grave au Piu mosso ne tarde pas à l’interrompre avec brutalité (Sonate I, extrait nº2).

Lucien DELRIEU – Sonate en sol mineur, 1er mouvement (extrait nº2) : Allegro agitato : Piu mosso – Inquieto

リュシアン・デルリュー、 ソナタ  ト短調 第一楽章 : グラ−ヴェ・アレグロ アジタート (抜粋2)

L’harmonisation et l’écriture pianistique rappellent ici les Russes. Suit dans le registre grave un Inquieto à l’atmosphère wagnérienne, pianissimo et très modulant, où luttent dans les ténèbres le premier thème de l’Allegro et le thème du Grave jusqu’à un élargissement vers l’aigu, remontée vers la lumière. Le deuxième thème de l’Allegro amène alors, mais pour quelques mesures seulement, une éclaircie apaisante. Puis vient une grande progression en crescendo de sept mesures, où la tête (ré-mib–do#-ré) du premier thème de l’Allegro, est entrecoupée verticalement par de grands accords âpres — présentant le rythme adopté à la basse, depuis le début de l’Inquieto, par le thème du Grave (la Fatalité) — coups de hachoir auxquels elle semble, au sein de cette lutte-poursuite, tenter d’échapper. Cette tête de thème se répond à elle-même dans divers registres, donnant une impression de dédoublement, d’ubiquité. Dans une grande accumulation d’énergie, elle s’élève dans l’aigu jusqu’à un sommet de tension et de registre d’où elle est précipitée, dans une chute vertigineuse de plus de trois octaves, sur la gamme tzigane du Grave, et enfin achevée au bas du précipice par trois implacables accords.

Mais tel le Phénix renaissant de ses cendres, le thème réapparaît aussitôt dans son intégralité au ton principal dans la réexposition qui suit.

Lucien DELRIEU – Sonate en sol mineur, 1er Mouvement  (extrait nº3) Allegro agitato : Meno mov. Dolce (Réexposition)

リュシアン・デルリュー、 ソナタ ト短調 第一楽章 : グラ−ヴェ・アレグロ アジタート (抜粋3)

On entend dans ce troisième extrait le second thème de l’Allegro agitato réexposé en sol majeur. Il est suivi de la réexposition textuelle du Grave, qui est lui-même suivi d’une courte strette Presto agitato utilisant, comme précédemment, la tête du premier thème de l’Allegro agitato et les coupures verticales en accords, selon le même principe de course-poursuite vers les sommets, qui se termine par une nouvelle chute vertigineuse Precipitato sur la fatale gamme tzigane, suivie de tranchants et impitoyables accords qui concluent, sans appel, le mouvement.

(R. D.)

—————

(日本語)

ソナタ ト短調

このピアノ曲は、又チェロとピアノの為の昨品でもあり、リュシアン・デルリューのもっとも主要な昨品である。第二次世界大戦中を含めて、1947年2月に完成しており、数年に渡って推敲された結果生まれた果実である。

そこには、音楽的に色々な影響が伺える:バロックから、ベートーヴェン、リストに至る音楽史の時間と、又セザール・フランク、ロシアの作曲家等、空 間的にも広く駆け巡る要素が含まれており、20世紀のフランス人作曲家としては、オリジナルな出来になっている。リストのソナタロ短調のように、それにな らって、まさしく音楽劇となっている。

リュシアンは、自分自身の人生を、音の世界に持ち込み、家族紛争がもたらした痛々しい経験の中で、それらの戦いとその悲痛さ、まるでキリストの十字架の道を地で行くようなそれらの日々を、音楽で、もの語っていると思われる。この間、リュシアンは強い鬱病にまで みまわれるが、ついには、これより回復し、自身の内的勝利を獲得することになる。

ロマンチックであり同時に近代的なこの昨品は、彼自身の返り咲きとも言える、内面再生の到達を意味する象徴でもある。これが、この昨品の性格が、起伏が多いと同時にとてもストイックな状態を保つべく努力を感じさせる由来である。作曲者自身が味わった、病と、貧困と、すさまじい孤独に加えて、戦争下と言う悲惨な日々を生き抜く為に払われた、膨大な努力とたゆみない意志を証明するかのようである。これゆえ、作品が、ベートーヴェンにも共通するように、時には悲痛に満ちた大変暗いものであるにも関わらず、病的で不健全なイメージを与えることなく、常に健全な印象を保っている。

この曲が、時に、かたい印象を与えるのも、形式的と言うよりも、心理的構造から来るものである。

聴くものにとって、作曲者が心から語りかけるこの音楽は、分かり安いものであるかと思われる。三楽章からなり、全体を通して調性のある、クラッシクがたを保ちながら、ジプシー音階からなる主旋律が、循環的に遍在し、ゆえに、調性は不明瞭で、様々なヴァリエーションにつながる。

不運のテーマとも言えるこのテーマは、曲全体に駆け巡り、この曲を作り上げている。まるで一つの固執観念のように、曲全体にまとわりつき、これはベルリオーズの幻想交響曲をも思わせるが、これが他のテーマを吸収し、終桔する。ドン・ジョヴァンニの指揮官の銅像のように、不動で、無慈悲で、冷酷で、かつ陰うつなこのテーマは、このソナタの悲劇の主人公である。他のテーマは、それに関連して存在する。

このテーマは、かなり長期に渡って熟考されており、これはこの曲が、長年に渡る研究の結果生み出されたものであることを、物語っている。この曲に見られる同じ要素のものが、すでに他の昨品の中に表れているのも、作曲者がこの曲に費やした、年月の長さを感じさせる。

この曲におけるピアノ演奏上のテクニックは、連続する複雑な和音、指の拡張、オクターブ、ポリフォニー、力強さ、突然又は敏速な広音域に渡る移動、炸裂するアルペジオなど。

リシャール・デルリュー

—————-

2 thoughts on “リュシアン・デルリューの作品 Œuvres de Lucien DELRIEU

  1. Pingback: Dialogue Occident-Japon, 1 h avec Richard DelrieuIlke Angela Maréchal – Art & Science | Ilke Angela Maréchal - Art & Science

  2. Pingback: Richard Delrieu » Blog Archive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>